Sélectionner une page

Vous vous demandez comment créer son business et conserver une bonne qualité de vie ?
Car vous connaissez des personnes qui ont fait le choix de devenir entrepreneur pour s’épanouir professionnellement et qui sont esclaves de leur activité.
Et vous voulez à tout prix éviter cela.

Je vous comprends très bien. Depuis plus de dix ans, j’accompagne des personnes qui se reconvertissent pour créer leur activité et cette question est au centre de notre réflexion.
Vous voulez connaître le secret de ceux qui gardent un mode de vie très sain et porteur, malgré leur entreprise ?
Je vous le donne ci-dessous, après vous avoir partagé une petite histoire.

Accompagnement pour creer votre activite

Créer son business: l'enjeu capital du modèle économique

Avez-vous déjà été chez une réflexologue plantaire ?
Moi oui, chez Madame Li une asiatique dont les soins apportent énormément de bienfaits. Lorsque j’allais chez elle, je ne m’étais jamais interrogé sur la rentabilité de son activité. Je n’étais pas là pour ça, bien entendu.

Mais un jour, j’ai reçu une demande d’accompagnement de Julie, une infirmière qui, après son burn out, voulait créer son activité de réflexologue plantaire. Avec elle, j’ai donc décortiqué tous les aspects du « business des pieds », si je puis dire.

Quel était l’enjeu ?
Tout juste sortie du burn out, Julie était encore fragile physiquement et émotionnellement. Pas question d’en faire trop et de risquer de retomber.
Et, divorcée, avec trois jeunes enfants à charge, elle voulait certes gagner sa vie, mais surtout avoir une qualité de vie à côté de son boulot.

Sa question centrale n’était donc pas comment créer un business, mais comment être suffisamment rentable, tout en se ménageant elle, en temps et en énergie.

Pourquoi est-ce que je vous partage son histoire ?
Parce qu’au fond, vous aussi, c’est ce que vous voulez, non ?
Bien sûr, vous êtes passionné et adorez ce que vous faites. Mais vous ne voulez pas que votre future entreprise empiète sur toute votre vie.
Au contraire, vous voulez vous créer une excellente qualité de vie en devenant entrepreneur.

Juste ou pas ?
Si c’est le cas, le point central auquel vous voulez penser est de bien définir votre modèle économique.

Concrètement, cela veut dire quoi ?

Il s’agit d’identifier précisément comment vous allez rentabiliser votre mission (= ce que vous apportez à vos clients).
Autrement dit, de réfléchir à vos différentes sources de revenus.

Monter son business pour avoir différentes sources de revenus

Je vous suggère de réfléchir à votre modèle économique en suivant 3 étapes :

  • 1. Simuler toutes les formes de services (ou produits) possibles pour concrétiser votre mission, compte tenu de votre expertise

Par ex., si vous faites du coaching, vous pourriez concrétiser votre mission sous forme de :

  • coaching individuel à la séance
  • programmes individuels de coaching sur X mois
  • sessions de coaching de groupe
  • ateliers/formations en présentiel ou en ligne

Il existe probablement plusieurs moyens de réaliser votre mission. Je vous invite à en identifier un maximum en amont.

  • 2. Réfléchir à la rentabilité potentielle de chacun de ces services

Vous prenez un à un chacun des services potentiels que vous avez identifiés et vous en calculez la rentabilité potentielle maximale, en évaluant la marge (= le bénéfice) que vous faites, comparée à leur temps de prestation.

  • 3. Choisir les services les plus rentables

Pour démarrer et générer le plus rapidement possible de la trésorerie, vous voulez aller droit au but.
Comment ?
En choisissant les services (ou produits) les plus rentables qui concrétisent votre mission : ce seront vos services majeurs, dits « vache à lait », ceux qui sont censés vous amener la plus grande rentabilité.

Vous classez ensuite les autres services en 2 catégories :

  • les services mineurs : vous les commercialiserez d’emblée mais mettrez moins de focalisation dessus
  • les services ultérieurs : ils ne seront pas commercialisé d’emblée mais vous les proposerez peut-être dans le futur.

Quand votre modèle économique sera établi, vous pourrez élaborer votre pyramide de revenus en allant du plus rentable au moins rentable. En représentant graphiquement vos différentes sources de revenus, vous aurez un très bon outil pour tracer votre stratégie de développement car vous aurez conscience de ce qui vous rapporte quoi.

Votre modèle économique fait votre qualité de vie

Revenons à nos deux réflexologues plantaires pour illustrer cette question du modèle économique.
Li, la chinoise proposait son soin à 45 Euros/heure TTC, mais dans les faits, elle débordait bien de quinze minutes à chaque séance.
Vous voyez directement le piège inhérent à son modèle économique : plus elle a de clients, plus elle travaille mais…plus sa qualité de vie diminue, car son travail est physique et est faiblement rémunéré, proportionnellement.

Pour éviter ce schéma de travail à la chaîne, peu agréable, nous avons réfléchi pour Julie à un tout autre modèle, reposant sur différentes sources de revenus :
- des soins à 60 Euros/heure
- l’animation d’ateliers pour enseigner la réfléxologie plantaire
- l’animation d’ateliers sur le concept d’auto-massage
- l’animation de week-ends résidentiels autour du thème de la prévention de la santé grâce à des méthodes naturelles
- l’animation de soirées d’information-vulgarisation de la médecine chinoise, qui passionnait Julie et qui pouvait intéresser énormément de monde au 21ème siècle.

Avantages pour elle :
- réduction du nombre de soins à la chaîne, qui étaient usants physiquement : elle a décidé d’en prendre maximum 2/jour, à raison de 5 jours par semaine
- multiplication des sources de revenus donc plus grande rentabilité, donc diminution de la pression
- plus grande variété dans le travail
- multiplication des contacts sociaux au travers des différents services donc effet de rebond d’un service vers l’autre (des gens rencontrés lors d’une soirée médecine chinoise par exemple, s’inscrivent à un week-end résidentiel, etc.)
- multiplication des portes d’accès à elle pour de nouveaux clients en raison de sa carte de services, large
- etc.

Aujourd’hui, grâce à son modèle économique qui lui correspond vraiment, Jullie a un business à sa mesure. Elle atteint ses objectifs financiers chaque mois et a du temps pour profiter de ses enfants.

Si vous voulez avoir un maximum de clés pour élaborer un bon modèle économique pour vous, je vous invite à regarder ma formation : Entreprendre avec succès: mode d'emploi.

Vous pouvez également lire :
- ouvrir son entreprise
- créer une entreprise.