Sélectionner une page

Votre emploi (ou votre entreprise) vous oblige à participer régulièrement à des opérations de relations publiques. Malheureusement, vous n’aimez pas tellement cela et vous ne vous y sentez pas comme « un poisson dans l’eau ». Voici quelques conseils simples à mettre en œuvre, pour au minimum, y faire bonne figure, ou mieux, attirer positivement l’attention.

Aise dans vos relations publiques

L’écoute : votre meilleur outil

Le grand principe que vous voulez intégrer avant de faire de la « relations publiques » est qu’il vaut toujours mieux écouter et faire parler les gens, que de parler vous-même. Pourquoi ? parce que l’être humain adore qu’on s’intéresse à lui et parler de lui ! C’est ainsi.

Et donc, si parler de vous, vous met mal à l’aise, faites parler les autres. Interrogez-les sur leurs passions, leurs réussites, leurs expériences…ils vous trouveront directement sympas et empathiques.

Dans les réseaux, les personnes les plus appréciées, ne sont pas celles qui parlent tout le temps, bien au contraire. En vous intéressant sincèrement aux autres, vous aurez une bonne image et contournerez votre profil introverti !

Conseils pour bien réseauter

Au-delà de l’écoute (une arme redoutable !), voici d’autres clés que vous voudrez respecter pour être plus à l’aise dans des réseaux ou autres opérations de RP :

  • soyez toujours positif et amical: le sourire et la bonne humeur attirent toujours et facilitent la création de liens ;
  • portez des vêtements dans lesquels vous êtes parfaitement à l’aise ;
  • réfléchissez avant d’arriver à quelques sujets pour « briser la glace » avec vos 1ers interlocuteurs inconnus. Par exemple, une bonne manière de nouer la conversation est de parler des grands sujets d’actualité du moment. Cela vous donne l’occasion d’entrer en contact délicatement et de vous préparer à répondre à la question fondamentale : que faites-vous dans la vie ?

Vous devez être prêt en permanence à répondre à cette question.

Votre pitch : votre accroche personnelle

Pour ne jamais vous sentir pris au dépourvu, l’idée est d’avoir une présentation courte et accrocheuse, maximum d’une minute, que vous pouvez utiliser à tout moment, en l’adaptant simplement au contexte et à votre interlocuteur. C’est votre pitch ! Il vous accompagnera partout !

En résumé, avec des mots simples et clairs, dites :

  • ce que vous faites ?
  • pour qui vous le faites ?
  • et comment vous le faites ?

Votre pitch doit capter rapidement votre interlocuteur en mettant votre plus-value clairement en avant !

Il n’a pas pour but de vendre mais d’inciter l’autre à vous poser des questions, à vouloir en savoir plus…