Sélectionner une page

Vous le sentez de plus en plus au fond de vous : le statut d’indépendant vous attire.
Vous savez que devenir indépendant veut dire être libre.
Autrement dit, ne plus recevoir de directives. Organiser vos horaires comme vous voulez. Prendre vos congés quand bon vous semble. Avoir vos propres clients. Vous attribuer le salaire que vous méritez, etc. Tout cela vous plaît énormément !

Mais peut-être vous posez-vous néanmoins une question : suis-je fait pour travailler comme entrepreneur individuel ?
Est-ce que ce statut freelance me conviendra dans la durée ? Serai-je capable de me vendre ? De bien gérer mes finances ? De résister au stress ?

En tant que coach en reconversion professionnelle, j’entends très souvent ces questions dans la bouche des personnes qui veulent lancer leur activité indédantes. J'ai créé une formation sur mesure pour les aider: Entreprendre avec succès: le mode d'emploi.

Avant de vous montrer comment je peux vous aider à y répondre, je vous invite à lire cette petite histoire.

Quelles ressources pour endosser le statut indépendant ?

Clotilde était juriste dans une administration publique dans le sud de la France. A 42 ans, elle ressentait une profonde lassitude par rapport à son quotidien professionnel qui était le même depuis la sortie de ses études.

Un jour, alors qu’elle était en week-end avec son mari au bord du lac d’Annecy, elle éclata en sanglots et lui avoua ce qu’elle avait sur le cœur : elle avait fait des études de droit et était devenue fonctionnaire, pour faire plaisir à ses parents. Non, elle n’aimait pas du tout ça ! Et non, elle ne l’avait jamais dit à personne. De peur…

Son rêve : être entrepreneur indépendant pour pouvoir faire du fromage de chèvre et le vendre sur tous les petits marchés provençaux de la région.
Elle lui expliqua d’où cette idée lui venait : petite, elle accompagnait son grand-père, paysan, faire les marchés pour vendre les fromages de sa ferme. Pour elle, ces moments-là, avaient été extraordinaires. Parmi les plus beaux de sa vie, dit-elle à son mari, abasourdi.

Mais Clotilde et lui se faisaient entièrement confiance. Et une fois, sa stupéfaction passée, il la rassura. Si c’était ce qu’elle voulait, il l’aiderait. Il la soutiendrait à trouver comment devenir indépendante et lancer son activité commerciale. Vraiment.

Le samedi suivant, ils profitèrent que les enfants logeaient chez des amis, pour bosser sur le projet d'entreprise. Car de projet de Clotilde, la vente de fromages, était devenue l’affaire du couple. Non pas que Jean-Marc, le mari, envisageait lui aussi de quitter son job pour élever des brebis. Mais comme il disait, il allait être le « miroir » de sa femme, dans sa réflexion préalable.

Ils entreprirent ensemble de faire un exercice que je vous conseille vraiment avant de vous lancer :
évaluer toutes les ressources dont Clotilde disposait pour mener à bien sa reconversion professionnelle.

OK, elle voulait devenir travailleur indépendant et abandonner sa sécurité d’emploi. OK, elle en était tout à fait capable, elle et lui en était convaincus. Mais avant de décider, ils seraient plus rassurés tous les deux, si tous les éléments étaient mis noir sur blanc.

Identifier toutes vos ressources par rapport au choix du statut d’indépendant a plusieurs avantages :

  • vous prenez la décision de vous reconvertir sur des bases saines et pas juste sur un enthousiasme naïf – ou un ras-le-bol de votre emploi actuel
  • vous ancrez un maximum de confiance en vous en prenant conscience du potentiel dont vous disposez
  • vous tracez une meilleure stratégie en prenant appui sur vos ressources existantes
  • vous impliquez dans votre projet les autres parties prenantes – comme ici Clotilde avec Jean-Marc
  • vous construisez votre future activité sur des fondations plus solides
  • vous choisissez le statut juridique et le statut social qui correspond.

Statut d'entrepreneur freelance : votre état des lieux préalable

Pour le dire autrement, en faisant ce travail, le couple a fait un état des lieux objectif de la situation, pour avoir toutes les données en mains, avant de faire le grand saut pour être indépendant.

Vous voulez savoir ce que cela donne ? Tous les porteurs de projets devraient commencer par se poser ces questions.

Je vous invite, comme eux, à distinguer :

  • vos ressources matérielles (tangibles)
  • vos ressources immatérielles (intangibles).

1. Vos ressources matérielles (= tangibles)

Sur quoi/qui pouvez-vous compter pour mettre en place votre propre entreprise indépendante ?

  • Quels moyens financiers ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

  • Quel matériel ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

  • Quelle infrastructure ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

  • Quel volume de temps disponible par semaine ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

  • Quels moyens humains en soutien ? (conjoint, parents, amis ?)

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

  • Autre chose ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

2. Vos ressources intangibles

  • Quels sont vos diplômes/formations?
  • Que pouvez-vous retirer de positif dans vos expériences professionnelles présentes pour mettre au service de votre projet ?
  • Quelles sont toutes vos compétences mobilisables pour devenir micro entrepreneur ?
  • Quels sont vos « talents » utilisables pour ce projet ?
  • Quelles sont vos principales qualités humaines par rapport à votre projet ?
  • Quelle est, selon vous, votre principale « force » ?
  • Compte tenu de votre histoire, vos compétences et talents innés, quel est votre génie unique (votre marque de fabrique qui vous distingue de tous les concurrents éventuels) ?
  • De qui est constitué votre réseau ?
  • Quelles sont vos 5 plus grandes réussites dans la vie ?
  • Quel est votre GRAND POURQUOI : votre grande source de motivation par rapport à la réalisation et la réussite de votre projet ?

Clotilde et son homme ont fait ce relevé à la perfection. Sur cette base, ils étaient encore plus sûrs qu’elle choisissait la bonne voie pour elle, pour l’avenir. Et ils ont consacré les mois suivants à construire le vrai business plan de l’activité, en totale confiance.

Aujourd’hui, 3 ans, plus tard, Clotilde est ravie de son changement de vie. Comme elle dit : elle revit !

Et VOUS, que vous inspire cet exercice ?
Vous permet-il d’y voir plus clair pour prendre votre décision ?

Je l’espère vraiment.
Il fait partie d’une des étapes de mon processus d’accompagnement pour aider les personnes qui veulent passer du salariat à l’entrepreneuriat sur des bases solides. Découvrez tout le détail des étapes ici.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire :