Vous vous renseignez sur le statut d’indépendant complémentaire pour exploiter l’une de vos passions. Très bien, cela peut-être un 1er grand pas vers l’indépendance professionnelle çàd pour générer des revenus en faisant chaque jour, ce qui vous fait vibrer. Mais au jour d’aujourd’hui, vous n’avez pas encore sauter le pas pour devenir indépendant complémentaire car vous vous posez encore des questions. Peut-être avez-vous peur?

En tant que coach, je suis très souvent sollicité par des personnes dans votre situation. Je les aide à faire sauter les blocages inconscients qui les empêchent de se lancer dans leur activité commerciale, grâce à mes soins énergétiques de Linequartz. Si vous vous sentez concerné(e), je vous invite à me contacter pour en parler.

Indépendant complémentaire : quelle vision du succès?

Envisager l’aventure d’indépendant(e) complémentaire est très souvent une excellente idée, si actuellement vous vous sentez un peu à l’étroit – pour ne pas dire plus – dans votre job de salarié. Mais pour que votre projet soit couronné de succès, je vous invite à définir dès le départ votre grand but. Est-ce un emploi complémentaire que vous cherchez, pour générer de nouveaux revenus en plus et améliorer votre niveau de vie? Ou préparez-vous votre reconversion et une éventuelle création d’entreprise? 

C’est important d’y réfléchir dès le départ car le succès en affaires n’arrive jamais par hasard. Il ne sourit qu’à ceux qui y sont préparés çàd ceux qui ont défini leur vision personnelle de la réussite, en étant le plus précis et motivant possible. Et c’est quoi cette vision? Le grand but que l’entrepreneur poursuit en créant son entreprise (à titre complémentaire ou principal) car celle-ci n’est en fait qu’un moyen au service d’une fin.


Et cette fin dépend de chacun personnellement : être libre de travailler avec les clients que l’on choisit, gagner beaucoup d’argent pour être rentier dans 10 ans, pouvoir gérer ses horaires pour s’occuper plus de ses enfants, monter une grande entreprise et gérer des hommes, etc. Toutes les envies sont dans la nature et ne se discutent pas. A chaque personne sa motivation.  Cependant beaucoup d’entrepreneurs ne définissent pas clairement leur grand pourquoi, en démarrant.

Activité complémentaire : 3 approches possibles

De part mon expérience de coach, je distingue 3 catégories d’entrepreneurs :

1) certains n’ont ni objectifs précis (nombre de prospects à contacter par mois, chiffre d’affaires à atteindre, etc.), ni de vision claire de leur succès : ils naviguent continuellement « à vue ». Tant mieux s’ils réussissent ainsi (et certains y arrivent !) mais laisser son entreprise dépendre du hasard, est très risqué. C’est bien entendu une des plus importantes causes de faillites : pas de vision, pas d’objectif, pas de plan stratégique.

Si vous agissez ainsi dans votre activité complémentaire, vous courrez le risque de vous décourager en cas d’obstacles sur votre route, car vous n’aurez pas de balises pour structurer votre chemin. Et qui dit découragement, dit souvent abandon, car en tant qu’indépendant complémentaire, vous avez un job principal à gérer et d’autres priorités dans votre vie : couple, famille, amis, vie sociale, hobbys, etc.

2) d’autres ont défini des objectifs concrets mais manquent de perspectives à long terme : ils avancent étape par étape (parfois très bien), mais ne savent pas clairement en quoi consiste leur destination finale. Conséquence : en cas difficultés ou de doutes personnels, ils se démoralisent ou perdent la foi. Ces entrepreneurs-là sont rarement constants et sur la durée, beaucoup s’épuisent…

Cela arrive très souvent chez des personnes qui se lancent à titre complémentaire. Elles cherchent un travail complémentaire sous la forme d’une activité d’indépendante pour arrondir leurs fins de mois, mais après? Beaucoup ne réfléchissent pas à une vision à long terme, donc en cas de difficultés, ont vite tendance à lâcher. Or ce n’est pas ce que vous voulez pour votre projet,  n’est-ce pas?

L’explication est très simple : un entrepreneur est rarement motivé uniquement par des objectifs financiers. Mais ceux-ci sont importants bien sûr. Quand on se lance, on le fait généralement parce qu’on est passionné et qu’on a quelque chose à apporter aux autres. Et donc, ce qui motive par-dessus tout un entrepreneur, c’est principalement 3 choses, selon moi :

  • PRENDRE DU PLAISIR chaque jour en faisant ce qu’il aime et ce pourquoi il est naturellement doué
  • que son activité AIE UN SENS : ressentir, qu’au travers de sa passion et de ses compétences, il est réellement utile à quelqu’un et sert à faire avancer le Monde
  • ETRE EN ACCORD AVEC SES VALEURS ET SES BESOINS et c’est ici qu’entre en ligne de compte la notion « de cap » : qu’est-ce que l’entrepreneur poursuit comme grand but en lançant son projet ? Celui qui a défini cela clairement, sait pourquoi il se lève chaque matin, tient le coup en cas de difficultés ou de coup de blues, prend ses décisions de manière cohérente, etc.

Par conséquent, mon conseil: ne pas seulement vous attarder sur la question comment devenir indépendant complémentaire, mais aussi pourquoi? C’est essentiel pour poser les fondations adéquates dès le départ, à votre activité.

3) d’autres enfin, ont clairement identifié la grande vision – ou le grand but – qu’ils voyaient pour leur entreprise ET établi les objectifs opérationnels permettant d’atteindre cette vision. Ceux-ci représentent les étapes (ou les marches) en vue du succès…C’est clairement cette manière de faire qu’il faut viser. Tout en sachant bien sûr, que toute vision peut évoluer avec le temps et n’est jamais immuable.

Faire sauter vos freins pour vous lancer en indépendant complémentaire

Mais quid si tout ça est clair dans votre tête mais que malgré tout, vous ne vous lancez pas? Vous avez envie de faire démarrer cette mini entreprise qui vous titille, mais dans les faits, vous reportez sans cesse. Vous retournez les options les unes après les autres dans votre tête. Vous vous posez 1000 questions. Cela veut dire quoi? Que vous avez au fond de vous des freins inconscients qui vous empêchent de faire le pas. Cela arrive très souvent.

Dans ce cas, je propose à mes clients des soins Linequartz à Liège dans mon cabinet. Le Linequartz combine 4 techniques thérapeutiques différentes: la luminothérapie, la chromothérapie, la musicothérapie, la lithothérapie (cristaux de quartz) et libère vos cellules des mémoires traumatisantes ancrées en elles. Ces mémoires sont très souvent anciennes, comme la peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur, d’être visible, de prendre sa place, d’affirmer sa valeur, d’être rejeté(e), de manquer d’argent, etc.

Je constate chaque jour les effets du Linequartz sur la confiance en soi de mes clients et comment cet appareil de soins énergétiques leur permet de faire sauter de très vieux schémas de peurs, engrammés en eux. Si vous vous reconnaissez dans cette difficulté, je vous invite à me contacter pour en parler ensemble. Je vous recevrai dans mon cabinet à Liège avec grand plaisir.

Vous pouvez également lire:
– devenir indépendant à titre complémentaire.
– revenus complémentaires.