Sélectionner une page

Un proverbe célèbre dit : Nos seules limites sont celles que l’on se fixe soi-même.

Pour beaucoup d’auteurs, l’Homme peut tout accomplir dans sa vie. Il lui suffit de penser intensément et fréquemment à quelque chose pour pouvoir le réaliser. Sincèrement, vous y croyez ? Pas moi.

Soyez réaliste dans vos rêves

Suite à l’article Quel est votre rêve ?, j’ai reçu pas mal de commentaires et réactions. Notamment celle d’un coach qui me disait que les seuls obstacles qu’un Homme peut connaître dans la réalisation d’un de ses rêves, viennent de son esprit.

Selon lui, n’importe qui peut rêver de n’importe quoi et…l’accomplir – moyennant certaines conditions évidemment. En lisant son mail, j’ai pensé aux nombreuses théories que j’ai déjà lues sur le sujet et selon lesquelles on a tous la capacité de réaliser tout ce qu’on veut, selon lesquelles on a en nous, le potentiel pour atteindre n’importe quel objectif.

Nous avons tous le potentiel de realiser nos reves

Sincèrement, plus j’y pense et moins j’adhère à cette théorie. Réfléchissez deux minutes. Vous connaissez sans doute tous un enfant qui rêvait intensément de devenir Maradona, Beethoven ou Béjart. Un enfant à qui on a dit « si tu travailles bien tous les jours, sans relâche, tu deviendras comme ton idole… » . Un enfant qui a consacré toute sa jeunesse à s’entraîner comme un forcené, qui y a cru et qui au final, n’est arrivé nulle part. Des cas comme celui-là nous en connaissons tous beaucoup. Ils font partie de la vie mais aussi…des nombreux leurres qui gravitent autour de la notion de rêve.

Non, pour moi, il ne suffit pas de croire en un rêve. On ne peut tout accomplir. Il faut être réaliste.

Aligner ses rêves sur ses points forts

Selon moi, pour avoir le plus de chances de réaliser nos rêves, il faut les faire coïncider avec nos points forts. Si nous rêvons très fort de quelque chose pour laquelle nous avons de réelles aptitudes, notre réussite dépendra principalement de notre volonté.

Dans ce cas, nous avons toutes les chances de notre côté, ou plus exactement un maximum de chances. Si par contre, nous n’avons aucun don dans le domaine dans lequel nous rêvons d’exceller, nous nous en remettons quasi exclusivement à la providence, avec les risques que cela comporte.

J’aime vraiment bien à ce propos, ce que dit Catherine Ahles, un grand professeur de relations publiques :

On passe la majeure partie de la vingtaine à découvrir les centaines de personnes que l’on pourrait être. Dans la trentaine, on découvre toutes les personnes que l’on ne sera jamais. Une fois dans la quarantaine, le défi consiste à devenir la meilleure personne que l’on puisse être.

Construisez selon votre potentiel

Construire sur notre potentiel pour bâtir nos rêves

De manière pratique et pour résumer, il me semble que si vous croyez (parce qu’on vous l’a dit) que vous êtes capable de tout accomplir dans ce monde, vous n’êtes pas réaliste et vous vous trompez. De même, si vous croyez que vous n’êtes capable de rien accomplir, vous vous trompez aussi. Chacun est unique et a ses propres talents !

Pour moi, l’essentiel est de découvrir prioritairement où se cache votre potentiel et de bâtir vos rêves à partir de là. Bien sûr, cela prend du temps, parfois beaucoup de temps. Mais les résultats seront beaucoup plus convaincants, vous ne pensez pas ?