Un choix de vie

Travailler plus pour gagner plus…voilà une devise qui plaît à certains et pas à d’autres…
Choisir d’exercer une activité complémentaire n’est pas banal ; cela implique un réel investissement, en parallèle de son

« 1er boulot », de l’organisation, une bonne dose de motivation, etc.
C’est évident ! Mais pourtant, certaines personnes l’ignorent (ou l’oublient) au moment où ils démarrent une activité complémentaire.

Avant de vous lancer, réfléchissez donc bien à certaines choses …

Dans quel but ?

Si vous avez déjà un boulot (et donc un salaire), la recherche d’un job complémentaire peut être motivée par différentes raisons :

  1. vous voulez un revenu complémentaire sérieux pour accéder à un autre train de vie ;
  2. vous voulez effectuer une activité complémentaire que vous ne pouvez faire dans votre job principal ;
  3. vous avez une passion que vous voulez l’exploiter professionnellement ; etc.

Toutes ces raisons sont légitimes et dépendent d’un individu à l’autre !

Et VOUS, qu’est-ce qui vous motive dans votre recherche d’une activité complémentaire ?
Est-ce bien clair dans votre tête ? Je rencontre pas mal de personnes qui ne savent pas réellement pourquoi elles veulent un job d’appoint.

Conseil : Il est très important que vous déterminiez le but que vous poursuivez avant de vous lancer, car cela conditionnera en grande partie la réussite de votre activité et surtout vous permettra de rester motivé sur la durée…

Une journée ne fait que 24 heures

Selon l’emploi qu’on occupe, on travaille plus ou moins d’heures au cours d’une semaine.

En moyenne, un salarié travaille une 40aine d’heures pour son patron. A côté de cela, il a une vie privée, une vie de famille, des hobbys, des obligations domestiques (maison, enfants, etc.).

Que l’on veuille ou non le temps est la seule ressource qui est la même pour tout le monde et sur laquelle nous n’avons aucune prise ! Tout ce que nous pouvons faire, c’est gérer plus ou moins bien notre temps !

Par conséquent, pour exercer un job complémentaire de manière efficace, il faut parvenir à dégager du temps. Et par n’importe quel temps…du « temps rentable », à savoir pendant lequel vous êtes efficace !

Y avez-vous bien réfléchi ? Combien de temps pourrez-vous consacrer quotidiennement à votre « second job » ?

Conseil : Pour être efficace, veillez toujours à planifier vos activités semaine après semaine en regroupant dans un agenda unique, vos obligations professionnelles (boulot principal et complémentaire), vos obligations privées, vos hobbys, etc.

Des frais déductibles

Deduction de vos frais en activite complementaireC’est un des grands intérêts d’une activité complémentaire : pouvoir déduire des frais, relatifs à votre activité professionnelle secondaire.

Vous pourrez ainsi déduire une partie de vos frais de voiture, essence, gsm, pc portable, bureau, etc., ce qui diminuera d’autant votre « base imposable », dans votre feuille d’impôts.

Et pour faire cela  intelligemment, rien ne vaut les conseils avisés d’un bon comptable, qui vous dira quels frais déduire et quand les déduire…

De même, qui dit activité complémentaire légale, dit « obligations fiscales et sociales ». Vous devrez ainsi rentrer trimestriellement une déclaration TVA et payer de la TVA et des cotisations sociales à l’Etat. Autant le savoir avant de commencer…

Chacun son destin

Bref, choisir d’exercer une activité accessoire, en complément de son travail principal, relève de la liberté de chacun… C’est un choix personnel, qui peut être très valorisant et très rentable, quand on le fait pour de bonnes raisons et qu’on est bien conseillé !

Vous avez fait le choix d’un second job ? Expérience fructueuse ? Partagez-la avec nos lecteurs !
Dans un futur article, vous découvrirez comment déduire ses frais quand on a une activité complémentaire.