Vivre de sa passion, être payé pour faire ce qu’on aime, est le rêve absolu. Mais comment rentabiliser ma passion, me direz-vous ? Une des clés est d’identifier le coût du problème de votre client, si vous n’interveniez pas. Je vous explique pourquoi et comment ci-après.

rentabiliser-sa-passion

Votre passion apporte quoi à vos clients ?

Pour rentabiliser votre passion, il vous faut la monnayer. Et pour la monnayer, vous voulez prendre conscience de la valeur de ce que vous amenez. C’est capital ! Je rencontre de nombreux entrepreneurs qui, après plusieurs années d’activité, n’ont pas encore conscience de la valeur de ce qu’ils donnent aux clients.

Conséquences :

  • ils doutent sans cesse d’eux-mêmes ;
  • se sous-estiment ;
  • ont du mal à fixer un tarif juste ;
  • attirent des clients qui négocient tout ;
  • gambergent par rapport au futur de leur activité.

Pour éviter cela, je vous invite à vous interroger sur le prix qu’aurait pour votre client, le fait de ne pas travailler avec vous et donc de rester avec son problème.

Je vous partage mon expérience pour bien me faire comprendre :

Vivre de sa passion et s’épanouir

Personnellement, je fais du coaching pour aider les gens à vivre de leur passion çad à aller au bout de leur potentiel et à être payés pour ce qu’ils aiment faire. Pendant longtemps, j’ai évalué « la valeur » de mon travail à la hauteur de mes heures de coaching. Erreur ! Mes services valent bien plus que cela, si on les analyse au regard de ce qu’ils évitent à mes clients…

Pensez donc à ce que ressentirait une personne qui rêverait toute sa vie de vivre de sa passion, mais n’y arriverait pas ou n’oserait pas :

  • elle vivrait frustrée de passer à côté du job de ses rêves ;
  • elle se lèverait chaque matin sans entrain, en sachant qu’elle va juste travailler pour « payer ses factures » ;
  • elle développerait une faible estime d’elle-même car elle aurait conscience de sous-exploiter son potentiel ;
  • elle serait triste en permanence et sa famille en ressentirait aussi les effets ;
  • elle vivrait sa vie dans le seul espoir de la retraite ;
  • etc.

Tous ces éléments constituent « la valeur » de ce que j’amène à mes clients.Je les aide à vivre de leur passion, certes, mais surtout à s’épanouir dans leur vie, grâce à cela. Je leur apporte donc un bénéfice secondaire au bénéfice principal. Vous comprenez ?

Et si cela vaut pour moi, cela vaut aussi pour vous, peu importe votre activité. Je vous encourage dès lors à faire cet exercice : quel est le prix du problème de votre client ? Cela vous donnera confiance et valorisera vraiment votre savoir-faire, vous pouvez me croire. Pas vrai ?

Source image : freewallpapersbase.com