Peu importe votre statut et votre activité, pour générer des revenus supplémentaires, il est souvent indispensable de faire du marketing. Mais qui dit marketing ici, ne veut pas dire appliquer de grandes théories académiques, juste quelques principes simples. Petit tour d’horizon du marketing.

Bases du marketing

De nombreuses définitions traitent du marketing mais en résumé nous pouvons dire qu’il s’agit de comprendre, d’analyser et d’anticiper les besoins des clients pour tenter de les satisfaire, mieux que la concurrence. En pratique, que peut-on en déduire ?

Si vous exercez une activité à vocation commerciale (peu importe laquelle), il vous faut prioritairement connaître vos clients et savoir ce qu’ils voudraient en plus. Il s’agit de découvrir les besoins non encore satisfaits chez les consommateurs et de tenter d’y répondre de la manière la plus adéquate et au meilleur prix. Et donc, grande erreur à éviter : ne pas vouloir vendre ce qui vous plaît, vous, mais vendre ce qui plaît aux clients potentiels.

Marketing : vendre ce que veut le client

Par conséquent, il vous faut trouver toujours plus de clients, par des actions promotionnelles ciblées. Et là, seconde erreur à éviter : ne jamais consacrer des budgets marketing importants sans mesurer leur impact.

Beaucoup d’entreprises font du marketing pour faire du marketing. Or pour être efficace, il faut tester et mesurer toutes les actions qu’on entreprend. Toute opération marketing doit vous amener un nombre de clients proportionnel à son coût, sinon ce n’est pas la peine.

En parallèle de la recherche de clients, il faut identifier ce que veulent ces clients et comment vous pourriez répondre à  leurs besoins insatisfaits. Pour cela, rien de telle qu’une bonne étude de marché, mais encore une fois, vous devez contrôler le retour que vous en avez, par rapport à son coût.

Exemple de bon marketing

Pour illustrer tout ça, permettez-moi de vous citer l’exemple de jean-pierre. Entrepreneur en parcs et jardins, son activité fonctionnait bien mais il avait chaque année une grande période creuse durant l’hiver. Appliquant à la lettre les principes ci-dessus, il a réfléchi à ce qu’il pourrait apporter de plus à ses clients à cette époque de l’année. Y-a-t-il un besoin non satisfait chez eux que je pourrais combler efficacement ? Lors d’un petit séjour avec son épouse à la Toussaint à l’étranger, une idée lumineuse lui est venue : pourquoi ne pas proposer un service complet de nettoyage puis de décoration des tombes ?

Il avait beaucoup de temps à combler durant les mois d’hiver, possédait les compétences pour offrir ce service et surtout les passerelles avec son activité d’aménagement de jardins étaient nombreuses. Pour réduire les coûts promotionnels au maximum, il profita du contact avec tous ses clients pour leur parler de ce nouveau service : avaient-ils des tombes à entretenir dans un périmètre assez proche ? et voulaient-ils qu’un professionnel s’en charge moyennant rémunération ?

Deux ans après, jean-pierre a un carnet de commandes rempli pour la période hivernale également et ses 2 activités se complètent parfaitement et s’apportent mutuellement des clients. C’est vraiment l’exemple d’un marketing réussi. A son échelle, chacun peut faire ce que jean-pierre a fait, j’en suis convaincu. Soyez ouvert et en permanence à l’affût : les opportunités sont partout.

Marketing reussi