Sélectionner une page

Habituellement, tout qui fait une activité complémentaire, est motivé par augmenter ses revenus. Nous avons rencontré une dame pour qui l’essentiel est ailleurs. Elle travaille principalement après journée pour avoir des contacts sociaux. Explications.

Le travail comme exutoire

  • Rédaction : « Bonjour Yolanda, racontez-nous brièvement votre parcours pour www.revenu-complementaire.com »
  • Yolanda : « En fait je travaille dans une maison de repos, j’ai 45 ans et je suis une maman célibataire de 3 enfants. Vous comprenez que je n’ai pas facile de nouer les 2 bouts tous les mois. »
  • Rédaction : « Pourtant quand nous nous sommes parlés, vous m’avez dit que l’argent n’était pas le moteur principal qui vous poussait à faire une activité complémentaire. »
  • Yolanda : « C’est exact. Voici 3 ans, mon mari m’a quitté et j’ai eu beaucoup de mal à traverser cette épreuve de la séparation. J’ai fait une longue dépression et je pensais que je ne remontrais jamais la pente. Un vendredi soir, pour me remonter le moral, une collègue m’a invité à une démonstration de bijoux qui se passait chez elle. J’y suis allée sans grand enthousiasme et pourtant aujourd’hui, je peux dire que cette soirée a changé ma vie. »
  • Rédaction : « Racontez-nous.»
  • Yolanda : « D’abord j’ai passé une excellente soirée. Une petite dizaine de dames, que je ne connaissais pas, étaient présentes. Elles étaient de tous les âges et fort sympathiques. Je dois dire qu’on a bien rigolé à essayer ces bijoux. Ensuite, mon amie, m’a suggéré de devenir distributrice moi-même, en m’avouant qu’elle avait choisi elle-même de faire le pas. »
  • Rédaction : « Ca vous a surpris ? »
  • Yolanda : « Oui complètement. Mon amie était plutôt introvertie et comme moi, manquait de confiance en elle. Alors nous imaginer indépendantes, elle et moi, c’était surréaliste ! Mais elle m’a dit que justement, ce petit job l’aidait à dépasser ses peurs. Qu’elle s’obligeait à aller vers les invitées, à parler en public, à essayer de convaincre … »

Travail pour contact

Un outil de développement personnel

  • Rédaction : « Son travail était comme un outil de développement personnel finalement ? »
  • Yolanda : « Tout à fait. Elle m’expliqua que ce job me forcerait à sortir, à voir des gens, à oser affronter le regard des autres – finalement, je n’étais pas la seule divorcée sur terre. Mais c’est surtout la personnalité de la fille qui faisait la démonstration qui m’attira le plus.»
  • Rédaction : « Expliquez-vous ! »
  • Yolanda : « C’était une jeune femme d’origine immigrée, très belle et très élancée. Mais surtout, elle parlait très bien. Elle était souriante, zen, sûre d’elle. Elle rayonnait vraiment dans la pièce. Elle me proposa de « me coacher » – un terme qui  m’aurait effrayé s’il avait été prononcé par quelqu’un d’autre – si j’acceptais de devenir revendeuse… »
  • Rédaction : « Vous avez donc sauté le pas et aujourd’hui vous ne le regrettez pas ? »
  • Yolanda : « Non pas du tout. Après mon divorce, cette décision de me lancer a été la meilleure que j’ai pu prendre. Une fois par semaine, j’organise une réunion de démonstration chez une amie ou une amie d’une amie. Car vous savez, en travaillant en réseau, on peut toucher beaucoup de monde. Deux autres soirées par semaine, je les passe à préparer, j’invite les participantes, je téléphone, etc. Mais le plus important : j’ai de nouveau appris à sourire et ma bonne humeur est revenue. »

Travail comme outil de developpement personnel

  • Rédaction : « Et financièrement, est-ce une activité qui génère un certain revenu complémentaire ? »
  • Yolanda : « Oui, bien entendu. Cela arrondit mes fins de mois  et c’est très agréable. Mais le principal est que cette activité me fait voir du monde et « sortir de ma coquille ». J’ai beaucoup plus de contacts sociaux. Je suis vraiment une autre femme, depuis que je suis distributrice. Franchement je le conseille à toutes celles qui manquent de confiance en elles. Cela vaut toutes les thérapies du monde et…c’est très amusant ! »
  • Rédaction : « Merci beaucoup Yolanda pour ce témoignage original et très intéressant. »

C’est aussi un des buts de ce site, vous faire découvrir des activités qui certes, génèrent des revenus complémentaires, mais qui surtout, vous font grandir et progresser, professionnellement et humainement. Vous vous retrouvez dans le témoignage de Yolanda ou pas ?