Sélectionner une page

Vous voulez devenir consultant indépendant et démarrer sur des bases saines et solides.
Et vous vous demandez par où commencer pour faire les choses dans l’ordre.

En tant que coach en reconversion professionnelle, j’ai accompagné plusieurs personnes qui voulaient embrasser la carrière de consultant indépendant et à chaque fois, je me suis rendu compte de la même chose : le futur consultant freelance ne voit pas toujours son activité comme une « vraie entreprise » car il sait qu’il vendra avant tout, ses idées.
Or pourtant, son business sera une entreprise comme les autres, répondant aux mêmes règles des affaires. J’explique tout ça dans ma formation exclusive Entreprendre avec succès : le mode d’emploi.

Je vais vous partager ici le secret pour bien démarrer votre activité et une petite histoire pour illustrer mon propos.

Definissez votre plan d'action

Devenir consultant indépendant signifie chercher la rentabilité

Concevoir, dans l’absolu, un projet qui est relié à l’une de vos passions est en général assez facile à faire. Je veux dire penser, rêver, parler des volets amusants de votre projet.

Le plus compliqué est en général d’aborder le volet « rentabilité » de son projet. Car, c’est une évidence : vous voulez vous lancer comme entrepreneur, donc vous ambitionnez de vivre de votre projet. Bien vivre de préférence !

Or, si ce principe de base vaut pour tout type d’entrepreneur, il est a fortiori encore plus juste pour un consultant indépendant qui, par définition…ne vend rien. Il n’a aucun produit, ni service concret à proposer, sauf…ses conseils et ses idées.
Et oui, vous avez raison, c’est déjà énorme à condition toutefois, de bien les valoriser dans un modèle économique porteur. Là est le défi !

A 50 ans, Clarisse par exemple, avait rompu son CDI d’un commun accord dans une agence de GRH en région parisienne, dans le but de lancer sa propre activité de consultance. Les ressources humaines, c’était son truc depuis plus de 25 ans et elle estimait qu’il était temps d’exploiter son expertise pour elle-même.

Le problème : elle avait une (très) grande maîtrise de son sujet, mais tout était tellement évident pour elle, qu’elle avait beaucoup de mal à se faire payer ses prestations au juste prix. Elle construisait son entreprise sur ses talents et sa passion (ce qui est très bien !) mais en ne mettant pas au centre de son projet, l’inévitable recherche de rentabilité. Comme-ci pour elle, celle-ci allait couler de source.
C’est une erreur que je vous invite vraiment à ne pas commettre et dès le départ, à poser la question de la rentabilisation de votre expertise, au cœur de votre business model.

La colonne vertébrale de l’activité d’un consultant junior et senior

La question « pivot » que je vous invite à vous poser d’emblée est : « d’où viendra la rentabilité de mon projet à court, moyen et long terme » ?
Il s’agit d’identifier votre ou vos sources de revenus potentielles, qu’est-ce que vous allez concrètement vendre pour gagner de l’argent ?

Comment faire cela ?

En partant de votre mission (vous voulez apporter cela) et de vos talents et compétences (vous êtes doué pour…) et en vous demandant :

  • Comment pourrais-je rentabiliser mon expertise en réalisant ma mission ?

Dit autrement : quels services concrets pourrais-je proposer aux clients que je vise, eu égard à mon expertise ?

Vous voulez avoir cette réflexion à fond. Elle est capitale pour l’avenir de votre projet et donc de votre carrière.

C’est très important à comprendre, car en se lançant beaucoup d’entrepreneurs, pris par leur enthousiasme, multiplient les idées, les concepts, les projets. Mais ne vont pas au bout des choses. Or, ce ne sont pas les concepts qui se vendent à votre niveau mais les services concrets qui apportent quelque chose de tangible à vos clients.

Gestion d'equipe

Une fois cette réflexion faite, je vous invite à synthétiser par écrit votre modèle économique : il s’agit de reprendre dans un schéma global, la vie de votre future activité, tel que vous l’imaginez.

Ce schéma s’appelle votre business model canevas et comporte 9 cases qui constituent les principaux aspects économiques de votre activité :

  • Vos clients : la raison d’être de votre projet, le cœur de toutes vos attentions
  • Vos activités : elles traduisent concrètement ce que vous faites
  • Votre offre : c’est ce qui va décider un client de vous choisir plutôt qu’un concurrent, tous les éléments qui vous distinguent des autres, elle reprend les avantages que vous promettez à vos clients et donc votre plus-value (ce qui vous est propre !). Vous voulez que le tandem offre-clients soit indissociable et devienne le fer de lance de votre activité !
  • Vos ressources clés : il s’agit de tous les moyens humains, matériels, financiers, intellectuels nécessaires pour produire votre offre
  • Vos partenaires clés : ce sont les alliés extérieurs qui vont vous aider (sous-traitants, fournisseurs, etc.)
  • Votre politique de services clients : il s’agit de tous les moyens utilisés pour votre relation clientèle
  • Vos canaux : ce sont tous les moyens de communication et de distribution par lesquels vous ferez connaître votre offre et toucherez vos clients
  • Vos coûts : indispensables au fonctionnement de votre activité, ils sont soit fixes, soit variables
  • Vos revenus : ce sont toutes les rentrées d’argent générées par votre activité ; ils peuvent être ponctuels, récurrents, fixes ou variables.

La vache à lait de votre entreprise de consultance

L’idée principale est retenir est que pour que vous puissiez vivre de votre activité de consultant indépendant, il vous faut trouver votre « vache à lait », çàd un service qui se vend vraiment bien et qui assure la base de votre rentabilité.

Beaucoup d’entrepreneurs débutants sont souvent « touche-à-tout ». Angoissés par leur démarrage, ils veulent tout tester en même temps et ont souvent du mal à se focaliser sur l’essentiel.

Or, au contraire, vous voulez aller droit au but et centrer votre attention sur le service, susceptible de générer le plus rapidement et le plus facilement possible, de la rentabilité.

Clarisse a eu, honnêtement, beaucoup de mal à réfléchir ainsi au début. Nous avons parcouru ensemble le processus complet que je détaille dans ma formation Entreprendre avec succès : le mode d’emploi.
Et peu à peu, elle a modifié son approche : son concept de consultante RH « touche à tout » est devenu un vrai modèle économique, divisé en 4 services concrets et très palpables. Son activité a alors décollé pour aujourd’hui atteindre sa vitesse de croisière.

Ce que Clarisse a fait en tant que consultante indépendante, vous le pouvez aussi, croyez-moi !