Sélectionner une page

Nous avons tous des rêves, des grands, des petits, des moyens… Les réalisons-nous ? Ca dépend d’une personne à l’autre, mais ceux qui y réussissent ont tous un point commun : leurs rêves sont précis. En réalité, leurs rêves sont des buts. Ils les ont clairement en tête et font tout pour les atteindre.

Vision précise de vos rêves

Lorsque vous parlez de leurs rêves avec les gens, ils sont en général très vagues. Oui ils ont bien une idée de ce qu’ils voudraient faire ou avoir, dans un monde idéal, mais cela reste souvent flou. Pendant très longtemps, j’ai personnellement commis cette erreur : dès que j’avais un rêve, un souhait ou une idée, je me mettais à cogiter sur la manière de faire, sur le meilleur chemin à emprunter… Jamais, je ne prenais le temps de définir mon objectif avec précision, avant d’avancer. En pensant directement à ma stratégie, je me trouvais toujours des obstacles infranchissables, qui freinaient ma progression, voire l’anéantissaient, avant même que je n’aie démarrer.

Ayez une vision clair de vos revesUn jour, j’ai parlé avec Michael, un coach en entreprises, qui m’a fait remarquer ceci : « tu confonds stratégie et vision et la plupart des gens font pareil ». Dès qu’ils parlent d’un rêve, ils expliquent les démarches qu’ils entreprennent – ou devraient entreprendre – pour aboutir à leurs fins. Bien sûr, il faut une bonne stratégie pour réaliser un projet, mais il faut d’abord une vision. En marketing, on dit qu’il faut préalablement bien définir sa cible avant de tenter de l’atteindre. En matière de réalisation personnelle, c’est pareil : si on se soucie trop du comment, on inhibe sa capacité de rêver et on n’arrive nulle part. Non, il faut d’abord définir clairement où on veut aller, ç’est-à-dire avoir une vision.

Un rêve clair pour être atteint

Michael m’a alors proposé un exercice, que j’ai trouvé vraiment très intéressant. Je me permets de vous le proposer, bien que j’aie déjà parlé de cet outil dans l’article « Quel est le sens de la vie » notamment. Il s’agissait de rédiger par écrit mon énoncé de vision, comme il appelait cela. A savoir, coucher sur papier (en prenant le temps, dans le calme et la sérénité) ce que je voulais vraiment faire et devenir dans le futur. Ses directives étaient limpides :

  1. quantifier tout ce que je pouvais pour rendre mon rêve le plus concret et mesurable possible ;
  2. me montrer courageux et audacieux en rêvant grand ;
  3. ne pas me mettre des barrières ou des freins inutiles ;
  4. me laisser aller en mettant d’abord tout sur la table puis faire des regroupements, de sorte à arriver à une dizaine d’éléments clairs et mesurables ;
  5. ne jamais envisager la stratégie (à savoir le comment), mais juste imaginer le quoi ?
  6. prendre le temps de faire cet exercice et y revenir plusieurs fois au cours des semaines suivantes, pour affiner ma vision.

Un travail quotidien

Vision de vos revesUne fois ma vision mise sur papier, Michael m’a demandé comment je me sentais avec ça ? Il m’a ensuite suggéré de la recopier dans mon agenda – ou mon journal personnel, si je le souhaitais – de manière à la revoir tous les jours.

Avoir une vision, c’est bien, mais la faire vivre au jour le jour, c’est encore beaucoup mieux ! Depuis, ce document ne me quitte plus et m’est d’une grande utilité.

Et vous, avez-vous aussi défini votre énoncé de vision ? Savez-vous clairement ce que vous voulez vivre, accomplir, devenir et quel héritage laisser ? Si oui, racontez-le nous.