Sélectionner une page

Le personal branding est une méthode encore jeune en Europe. Importée des USA, elle doit encore réellement trouver ses marques ici. Conséquence : les experts qui la pratiquent, ont encore chacun leur propre approche. Personnellement, j’opte pour une logique simple et pragmatique : le personal branding en 3 grandes étapes.

Personal branding en 3 etapes

Mon identité : qui je suis ?

Avant d’agir sur mon environnement, je dois d’abord bien identifier qui je suis. Il s’agit de commencer par un travail d’introspection profonde. Et de déterminer :

  • mes passions
  • mes compétences
  • mes valeurs
  • mes besoins
  • ce qui fait que je suis unique, … bref, mon identité !

Une fois ces éléments identifiés, je peux réfléchir à mes objectifs : qu’est-ce qui me motive vraiment dans la vie, quelles réalisations je veux accomplir, etc. Ces objectifs sont très importants. Ils deviendront « mon cap » à suivre…et détermineront la suite de ma démarche.

Marque personnelle

Ma marque personnelle

Pour avoir un impact réel sur mon environnement, je dois créer ma marque personnelle. Cela passe par un travail de marketing : je me positionne sur « un marché », compte tenu de mes atouts et des besoins que j’ai identifiés chez ma ou mes cibles.

Cette étape ressemble furieusement à ce que font les entreprises pour développer leur business. Elles identifient leurs points forts, cherchent un (ou des) éléments pour se différencier et là-dessus, construisent leur marque.

Et bien ce qu’elles font, nous pouvons tous le faire aussi, à titre individuel. Je dirais même, que nous y aurions tous intérêt.

Ma communication

Lorsque ma marque est créée, je dois communiquer dessus pour la faire connaître et…apprécier ! Encore une fois, c’est évident à l’échelle d’une entreprise. Pour un individu, c’est pareil. Le plus important : être cohérent.

Choisir des outils de communication qui me correspondent : inutile de se lancer dans une tournée de conférences, si je suis de nature très introvertie. Choisir des outils adaptés à ma cible : pas malin de vouloir être le roi des réseaux sociaux, si je vise à toucher le 3ème âge.

Vous vous retrouvez dans cette démarche progressive ? Vous avez déjà fait un travail similaire sur vous ? Partagez votre expérience avec nous !

Mais surtout, ne vous inquiétez pas, si à ce stade-ci, cela vous paraît encore un peu flou. Tout vous sera expliqué en détails par la suite.