Sélectionner une page

Evaluer régulièrement son degré de satisfaction dans la vie est très utile. Cela vous permet de rester en alerte et de ne pas vous reposer sur vos vieilles habitudes. Après, vous pouvez pimenter les domaines dans lesquels votre satisfaction n’est pas maximale. Pour cela, nous vous conseillons d’établir un plan de progression.

J’établis un plan de progression

Après avoir rempli la grille présentée dans l’article « Satisfait de votre vie ou pas de votre vie ? », posez-vous chaque année (quelques jours avant le nouvel an par exemple) les 3 questions suivantes :

  1. quels sont les domaines dans lesquels j’ai le plus progressé ?
  2. ai-je atteint les objectifs de progression que je m’étais fixé il y a un an ?
  3. quels sont les domaines dans lesquels je suis encore le moins satisfait et qui devraient être prioritaires pour l’année qui vient ?

Ensuite, choisissez 3 domaines non encore satisfaisants, dans votre liste et dressez un plan pour améliorer la situation.

Pour cela, voici 5 étapes :

  1. quelle cotation voudrais-je me donner dans ce domaine, si tout était parfait ?
  2. que faudrait-il pour que je me donne cette cotation ?

A ce moment-là, je définis précisément la situation idéale que j’aimerais connaître. Je me fixe ainsi un objectif de progression pour l’année qui vient. Pour ce faire, je suis le plus précis possible car il faut que je donne des indications claires à mon cerveau (nous y reviendrons) dans quelle direction aller.

progresser dans la vie

A ce stade, posez-vous également la question de l’intérêt : qu’est-ce que ça m’apporterait d’être ainsi, d’avoir ça ou de faire ceci de cette façon-là ? Mon objectif doit clairement m’apporter une plus-value dans ma vie, sinon il n’en vaut pas la peine.

Par exemple, si je veux mieux m’organiser au travail, je dois déterminer pourquoi c’est important pour moi. Serais-je plus efficace au bureau, moins stressé, meilleur manager, rentré plus tôt à la maison, plus disponible pour ma famille ? Penser très fort à cela et visualiser concrètement les effets positifs que cela produira dans votre vie, décuple véritablement votre motivation.

  1. pour quelle date est-ce que je veux avoir atteint mon objectif ? Déterminer précisément ce qu’on souhaite et pour quand on le souhaite est la base de l’auto-coaching. C’est la ligne d’arrivée de la course. Sans cela, vous ne saurez jamais que vous êtes arrivé.
  2. comment puis-je faire pour atteindre mon objectif ? J’évalue, sans les juger, toutes les possibilités qui s’offrent à moi pour progresser dans le sens voulu. Vulgairement, on pourrait dire que je suis sur la ligne de départ et que j’évalue quel chemin prendre pour être le plus sûr d’être à l’arrivée. Et je dis bien « le chemin le plus sûr », pas le plus rapide. Il ne s’agit pas d’aller vite mais de progresser correctement. Ensuite, bien entendu, je décide ! J’établis un plan d’actions concret et phasé, que j’essaye de suivre le mieux possible.

Parlez de vos objectifsJe parle de mes objectifs

La 5ème étape est tout aussi importante que les précédentes, bien qu’elle puisse paraître anecdotique.

  1. A qui vais-je rendre des comptes sur l’état d’avancement de ma progression (outre moi-même bien entendu) ? Pour tenir sur la durée, il est nécessaire de confronter ses objectifs aux autres personnes. Le miroir qu’ils vont nous renvoyer, nous sera fort utile dans les moments difficiles. Par exemple, annoncer ses objectifs annuels à sa femme et à son meilleur ami, peut être un très bon adjuvant. Ils sont souvent très bons pour vous remettre devant vos responsabilités si vous lâchez un peu pied après quelques semaines…

Nous vous souhaitons beaucoup de courage et de réussite dans tous vos projets. Vous voulez réagir à cet article ?