Sélectionner une page

Pour réussir dans la société et être un leader, il faut bien communiquer, c’est une évidence. Et pour bien communiquer, il faut arriver à s’identifier son interlocuteur, ç-à-d faire preuve d’empathie. Cet article vous explique très concrètement comment y arriver.

Faites preuve d'empathie

L’art de communiquer

C’est un énorme paradoxe : il n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui de communiquer, or…nous communiquons de moins en moins bien. Nous disposons de moyens quasi illimités pour se parler (téléphone portable, email, réseaux sociaux, etc.), mais nos échanges sont de plus en plus artificiels.
Mais au fait, qu’est-ce que "bien communiquer" ?

Bien communiquer, c’est être en phase avec son interlocuteur, parler le même langage, se comprendre en profondeur. Et si c’est si difficile, c’est tout simplement, parce que chacun a son propre univers mental. Chaque personne sur Terre a sa propre « carte du monde » (ou sa lecture des événements) et voit la réalité en fonction d’elle. Pour être clair, une situation identique est perçue différemment par un avocat, un artiste ou un agriculteur.

L’empathie pour bien communiquer

L’empathie permet justement de se mettre à la place de l’autre, de penser comme il pense et de ressentir comme il ressent. Chez certaines personnes, c’est un don inné, mais c’est surtout une qualité, qui se travaille jour après jour. Comment ?

D’abord en observant et en écoutant. Si vous profitez de toutes les occasions pour écouter comment les gens raisonnent, vous progresserez rapidement. Vous êtes à la boulangerie, écoutez les gens. Vous attendez dans une gare, écoutez les voyageurs. Vous rencontrez le concierge de votre immeuble, écoutez-le. Plus vous vous familiariserez aux modes de pensées des autres, plus vous deviendrez sensible !

Une écoute active

Attention toutefois, qui dit écoute, dit « vraie écoute ». Je veux dire par là, que pour vraiment écouter l’autre et lui donner le sentiment que vous êtes bien là, il faut être pleinement concentré. Cela veut dire, ne pas le juger, ne pas penser à autre chose et être bien présent dans l’instant. Bref, vivez à fond chaque conversation, aussi banale soit-elle.

S’entraîner à communiquer

Pour vous entraîner, reformulez chaque fois que possible, les paroles de vos interlocuteurs : « est-ce que j’ai bien compris, est-ce bien ça que tu voulais dire, donc si je te comprends bien, l’idée serait….etc.?». Vous allez ainsi vous habituer à leurs modes de pensée et de raisonnement. Vous allez intégrer leur logique, leurs problèmes, leurs préoccupations.

Une autre technique efficace est de lire des livres, de regarder des films, d’écouter de la musique, puis d’échanger vos impressions avec d’autres personnes. Comment avez-vous perçu les choses par rapport à eux ?

Ensuite, essayez de faire des présentations (par ex. au travail) chaque fois que vous en avez la possibilité et demandez aux personnes présentes, ce qu’ils ont compris et ressenti. Votre message est-il bien passé ? Ecoutez toutes leurs remarques et ne les prenez surtout pas pour des critiques. Plus vous apprendrez des choses avec ce feed-back, mieux ce sera.

Dépasser les limites culturelles

Une autre chose essentielle : sortez de votre "zone de confort" et échangez avec tout un chacun. Jeunes, vieux, hommes, femmes, intellectuels, travailleurs manuels, immigrés, etc. Ceux qui communiquent bien, savent communiquer peu importe le profil de leurs interlocuteurs. Ils arrivent à toucher le cœur des gens ! De tous les gens, sans aucune distinction, sociale ou culturelle…et ça, c’est fondamental !

Communiquer oralement

Une dernière chose très importante : si les notes de services, les mails, les textos, etc. se multiplient et…sont utiles, rien de remplacera jamais la communication orale. Chaque fois que vous le pouvez, privilégiez la communication en « face to face » car c’est avec des « humains » en chair et en os, avec qui vous devez traiter. N’oubliez jamais cela ! Et pour conclure, retenez qu’une petite note d’humour dans une communication ne fait jamais de mal et vous attire la sympathie…

Je vous l’accorde : l’empathie n’est pas une qualité facile à acquérir ! Se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre, penser comme lui, voir le monde comme lui, réagir comme lui…non, vraiment ce n’est pas simple ! Mais c’est une qualité qui "change la vie" quand on parvient à la faire sienne… La vie du manager, mais aussi la vie de l’être humain, que vous êtes. Je vous le promets !