Sélectionner une page

Vous pensez changer de vie professionnelle? Vous êtes lassé de ce que vous faites actuellement ou vous avez besoin d'un nouveau défi?
A coup sûr, vous ressentez que votre potentiel est sous-exploité. Que vous pourriez plus. Que votre job ne vous correspond plus, voire manque de sens. Se reconvertir n'est pas toujours facile, mais est très souvent salvateur. Car qui dit nouveau job, dit nouveaux challenges, nouvel environnement, nouveaux usages, etc. Et donc exploitation de nouvelles ressources.

En tant que coach en reconversion professionnelle, j'accompagne chaque jour des personnes qui veulent se reconvertir et vivre de leur passion. Que disent-elles en règle général? Je ne m'épanouis pas assez. Mon job manque de sens. Je ne me sens pas utile. Je n'ai pas de possibilité de progresser. Je me sens sous pression. Mes compétences sont sous-utilisées. Je voudrais exploiter une de mes passions et vraiment travailler avec plaisir. Vous vous retrouvez dans certains de ces mots?
Je vous invite à découvrir mes accompagnements ici.

Dans cet article, je vais vous partager une grande clé pour réussir à changer de métier et l'histoire de Caro pour l'illustrer.

Changer de vie professionnelle : pour quel genre de vie?

Caro est une amie, qui a fait des études de droit comme moi. Après son master, elle est entrée dans un grand cabinet en tant qu'avocate stagiaire. Puis, pendant 8 ans, elle a travaillé sans relâche, au service de ses dossiers, pour un modeste salaire. Un soir de novembre, un des associés du cabinet l'a appelée dans son bureau pour lui faire une proposition : devenir à son tour associée à condition qu'elle s'investisse pleinement à l'avenir. Le plan qui était prévu pour elle: elle prenait des parts dans la boîte, elle bossait 80 heures par semaine pendant les 35 ans prochaines années et profitait de dividendes importants...

Mais était-ce ce qu'elle voulait? Ce qu'elle voulait pour sa vie à elle (pas seulement en tant que job!)? N'était-il pas temps de faire un choix et éventuellement, de changer de profession?

Caro, surprise que cette proposition vienne si soudainement, demanda pour réfléchir. On lui accorda 48 heures, pas une de plus, car une telle proposition ne se refuse pas (dixit l'associé majoritaire). Pendant les 2 jours suivants, elle retourna la question dans tous les sens, parla à son compagnon, ses parents et sa meilleure amie (qui était aussi avocate mais dans un cabinet concurrent).

Mais surtout, elle s'interrogea son corps - et c'est là la grande clé que je voulais vous partager - sur ce qu'il ressentait en pensant à la perspective de faire ce job durant les 4 prochaines décennies. Une thérapeute, amie de sa maman, lui avait dit un jour : quand tu dois prendre une décision importante dans ta vie, Caro, questionne ton corps et écoute ton ressenti. Te sens-tu légère et vivante en imaginant l'option qu'on te propose? Ou au contraire, sens-tu comme un poids sur tes épaules, une pression dans le plexus ou une tension dans l'abdomen?

Elle avait retenu que son corps était le meilleur baromètre pour jauger si une décision était bonne ou pas. Et elle suivit ce conseil avant de dire oui, j'accepte ou...de de changer de vie professionnelle, définitivement. Durant les 48 heures qu'on lui avait offertes, elle imagina faire ce travail durant encore 30 ou 40 ans. Et surtout, elle imagina en détails la vie qu'elle aurait à côté, si elle donnait son OK.

Elle confronta cette option avec ses valeurs prioritaires dans la vie: s'épanouir dans son couple, fonder une famille, éduquer ses enfants pour leur assurer le meilleur avenir, partager souvent des moments heureux avec ses amies, faire régulièrement du sport, voyager pour découvrir d'autres cultures, etc.

Que découvrit-elle en faisant cette introspection? Que son job n'était pour elle qu'un moyen au service de sa vie privé, pas une finalité en soi. Qu'en aucun cas, elle ne pouvait sacrifier sa vie personnelle et familiale, au nom de son activité professionnelle, aussi socialement reconnue soit-elle. Elle fût prise de grosses migraines et de maux de ventre. Elle avait sa réponse...

De retour dans le bureau du fameux associé, Caro annonça sa décision, sans la moindre hésitation: non, elle n'acceptait pas cette proposition dite "en or" et démissionnait sur le champ en disant je veux changer de métier. Complètement!

Changer de travail, ça se prépare

Et après me direz-vous? Une fois ses dossiers cédés, Caro ressentit une grande libération. Le poids qu'elle avait en elle, depuis la fin de ses études, avait subitement disparu. Le jeu était ouvert: elle avait désormais tout l'avenir devant elle.

En tant que femme hypersensible et intuitive, Caro était persuadée qu'en creusant en elle, elle découvrirait la vie professionnelle qui lui conviendrait. Elle ne gambergea pas sur la question habituelle: changer de métier mais comment faire? Mais passa un accord avec son conjoint pour aller passer 3 mois au Pérou, seule chez l’habitant, dans les hautes montagnes des Andes.

Depuis sa plus tendre enfance, Caro avait cette idée en tête : consacrer quelques mois de sa vie à aider des populations défavorisées et faire le bien autour d’elle. En se rendant dans les Andes à ce moment-là, elle concrétisait ce rêve. Et se donnait l'occasion de faire une pause après 8 ans de vie frénétique, en mode boulot-métro-dodo. Pour réfléchir sereinement à son avenir...

Je vous partage avec son accord, le résumé de ce qu'elle a retiré de son voyage, pour préparer son changement de vie professionnelle :

Oui, j’ai réalisé mon rêve, je voulais plus que tout accomplir cette mission au service de la planète et je l’ai fait. J’en suis très heureuse. Mais ce que j’avais totalement ignoré, c’était ce que cette expérience allait m’apprendre personnellement. Jour après jour, au contact de ces gens et des situations que je rencontrais, je me suis découverte. J’ai dû affronter des phases de doute, de découragement, de lassitude énormes. J’ai dû puiser au fond de mes ressources physiques et mentales et j’ai vu de quoi j’étais capable dans des situations extrêmes. Ca a été très enrichissant en termes de croissance personnelle.

Comme les gens de là-bas me l’ont bien fait comprendre : chaque jour sur terre mérite d’être vécu à fond, même si on n’est pas riche, même si on n’a pas toutes les facilités à sa disposition, même si la vie est parfois dure. C’est ce que j’ai essayé de faire, tout au long de mon séjour. Ce voyage m’a vraiment ouvert les yeux sur la vie. Depuis, je ne regarde plus le monde et les Hommes de la même façon. Je peux dire que j’ai vraiment grandi. Et ça c’est magnifique. En poursuivant mon rêve à fond, j’en ai retiré des effets secondaires exceptionnels. Et j'ai découvert ma mission de vie, la chose pour laquelle j'étais venue sur Terre: aider les autres.

Oser changer de job pour une vie meilleure

Aujourd'hui, Caro travaille à Paris dans une ONG, est maman de 2 petits enfants qu'elle adore et s'épanouit pleinement dans la vie. En osant aller voir en elle, elle a découvert qu'elle devait changer de vie professionnelle...pour réussir sa vie!
Cela vous parle?

Si vous aussi vous vous interrogez sur votre voie professionnelle, je vous encourage à prendre le temps de vous écouter. De ressentir physiquement et émotionnellement ce que les différentes options qui se présentent à vous, induisent.
Pour faire ça au mieux, mon expérience m'a montré 2 options différentes, qui marchent très bien:
1. suivre l'exemple de Caro: vous extraire du monde et de son brouhaha pendant un temps et de faire votre introspection seule
2. demander l'aide d'un coach professionnel qui vous aidera à prendre du recul, à vous poser les bonnes questions et à y voir clair sur votre avenir professionnel.

C'est cette 2ème option que je vous propose dans mes accompagnements individuels. Je serai ravi de vous aider à trouver votre voie.

Vous pouvez également lire:
- comment trouver sa voie professionnelle
- se reconvertir professionnellement.