Sélectionner une page

Quel est le sens de votre vie, est une question que vous vous posez parfois?
Si oui, savez-vous après quoi vous courez tous les jours ? ce qui vous fait vous lever le matin ? ce qui donne du « sel » à votre vie ?
Car c’est ça le sens de votre vie. Dans l’absolu, votre existence n’a pas de sens. Elle n’a que le sens que vous lui donnez, de manière consciente.

Ensuite, de deux choses l’une: soit votre vie actuelle vous nourrit suffisamment. Soit, non. Dans ce cas, un changement de vie s’impose. Ce qui ne veut pas dire tout jeter et recommencer à zéro, bien sûr. Mais chercher en profondeur ce qui vous manque pour être pleinement heureux.
C’est ce que je propose à mes clients dans mes accompagnements sur mesure que vous pouvez découvrir ici.

Une amie a récemment interrogé un coach et collègue à moi à ce sujet. Découvrez ce qu’elle en a retenu.

Le sens de votre vie : vivre pour vous

« Pendant 45 minutes, je lui ai exposé ma situation, dévoilant presque tout de ma vie. Il m’écoutait très attentivement puis tout à coup, il m’a coupée et m’a dit avec un calme désarçonnant :

  • « Ecoute Marie, quelle est la personne la plus importante pour toi, sur Terre? »
  • « Ben…c’est une question très difficile ça…je n’y ai jamais songé à vrai dire…je dirais ma mère, enfin non, mes parents … ce sont eux qui m’ont permis d’avoir la vie que j’ai aujourd’hui, ils ont tout fait pour moi…! »
  • « NON, Marie! La personne la plus importante pour toi sur Terre, c’est TOI! et personne d’autre! Tu dois prendre conscience de cela et vivre ta vie, pour toi ».

Cette réflexion, pourtant si sage, ne m’avait jamais traversée l’esprit jusqu’alors. Je n’étais pas là pour vivre pour quelqu’un d’autre mais pour moi. C’était si juste et pourtant … si difficile à intégrer. Jusqu’à aujourd’hui, j’avais toujours fait ce que mes parents attendaient de moi (ils savaient bien ce qui était bon pour moi, vu que c’étaient mes parents…telle était ma croyance depuis toute petite! je venais de le comprendre), je vivais sur leurs traces, en fonction d’eux, en me conformant à leur modèle… Certes, enfant, c’était judicieux de se comporter ainsi, mais plus à  l’âge adulte. Je devais revoir mon mode de pensée et de fonctionnement et me créer un mode propre, bien à moi, qui convenait à ce que j’étais devenue.

vivre en mode propre : soyeux heureuxHeureux ou pas heureux ?

Il continua avec une autre question capitale :

  • « Es-tu pleinement satisfaite de la vie que tu mènes aujourd’hui ? Je veux dire, satisfaite totalement dans tous les domaines de ta vie ? »
  • « Que veux-tu dire par tous les domaines? »

Beaucoup de gens se trompent sur ce qu’est réussir dans la vie. Pour beaucoup, il faut une belle maison, une belle voiture, des habits à la mode, etc. Mais quand ils ont tout ça (en admettant qu’ils y arrivent), ils se rendent compte qu’il leur manque toujours quelque chose. En réalité, ils passent à côté de l’essentiel! Pour être heureux, il faut un équilibre parfait entre les domaines privé, professionnel, financier, spirituel, etc.

Etais-je pleinement heureuse dans tous ces domaines…? La réponse était non, à l’évidence. Mais grâce aux questions qu’il me posait, j’arrivais enfin à objectiver cette réalité. Oui, il avait raison – comme chez beaucoup de mes contemporains – il me manquait toujours quelque chose…

Un long silence apparut…comme si, je devais pleinement intégrer la portée de cet échange et en tirer de vraies conclusions, sans me voiler la face.

  • « Mais comment puis-je savoir ce qu’il me manque dans les différents domaines de ma vie? » relançais-je.
  • C’est très simple: demande-toi, en toute conscience, si la vie que tu mènes aujourd’hui, est celle que tu voudrais dans 5 ou 10 ans ? Si tu pouvais te projeter dans l’avenir, que voudrais-tu pour toi? Que voudrais-tu précisément faire, avoir et être? A quoi devraient idéalement ressembler tous les domaines de ta vie?

J’en restai sans voix. C’était renversant! Jamais ô grand jamais je ne m’étais posée ces questions comme ça.

Pour donner un sens à ma vie

pour donner sens a votre vieJohn poursuivit son explication. « La plupart des êtres humains sur Terre, naviguent à vue. Sans cap ni boussole. Et  par conséquent n’arrivent nulle part! Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va, dit le proverbe (Sénèque). C’est parfaitement exact. La vie présente à chacun une série de crochets, qu’il faut saisir au bon moment, si l’on veut progresser. Celui qui ne sait pas vers où il va, ne voit pas ces crochets. Et donc il les rate en permanence et va d’échec en échec. »

« Ce que tu dois comprendre, Marie et c’est fondamental, c’est que dans l’absolu, la vie n’a pas de sens. Chacun doit donner le sens qu’il veut à sa vie ! Toi, tu cherches désespéramment, des réponses à tes questions existentielles, comme si elles existaient dans un livre. Mais aucun sage, maître ou quelconque gourou ne t’apportera des réponses toutes faites à tes questions. On peut juste t’aider à te poser les bonnes questions et donc à trouver les bonnes réponses … mais elles sont en toi-même, Marie et nulle part ailleurs! »

C’était très clair. Depuis tout ce temps, j’avais marché sur les pas de mes parents, sans me poser les vraies questions pour moi. Il était maintenant temps de donner un sens à ma vie! Un vrai sens…le mien!

Ce que Marie a appris avec ce coach vaut pour nous tous : nous devons déterminer chacun ce qu’on veut vraiment, en écoutant profondément à l’intérieur de soi, puis tout mettre en œuvre pour l’atteindre.

Ce travail d’introspection se fait de soi à soi. Mais très souvent, je le constate chaque jour, l’appui d’un coach professionnel peut, avec son regard neutre, fortement aider à « accoucher » ce qu’on a vraiment dans les tripes.
Si cela vous intéresse, je vous invite à regarder l’accompagnement individuel que je propose pour donner plus de sens à votre vie.

Pour d’autre informations, vous pouvez aussi lire:
– il changeait la vie.