Sélectionner une page

De nos jours, trouver sa voie sur le marché du travail est de plus en plus compliqué. Mais d’abord qu’est-ce que cela signifie?
Faire ce que l’on aime, autrement dit vivre de sa passion et avoir le statut professionnel qui nous correspond, selon moi.
Comment trouver sa voie professionnelle veut dire donc le quoi (le métier) et le comment (le statut de carrière).

Pour gagner de l’argent issu de son job, les 2 principaux statuts sont : 1. être salarié dans une entreprise (ou fonctionnaire) et 2. être indépendant, en société ou en personne physique… Ces 2 statuts recèlent chacun des avantages et des inconvénients!

Le choix entre l’un et l’autre est souvent une question de personnalité…ou d’évolution dans la vie.
Pourquoi dis-je cela? Parce qu’en tant que coach en reconversion de carrière, j’ai énormément de clients qui ayant trouvé leur mission de vie aux alentours de la quarantaine, changent de cap et passent d’un statut à l’autre. Beaucoup quittent la sécurité de leur emploi salarié pour faire ce qui les fait vraiment vibrer et en sont très heureux.  Je les aide notamment au travers de ma formation Entreprendre avec succès: le mode d’emploi.

Le salariat : une voie professionnelle stable

Derrière la question comment trouver son métier, se cachent en fait deux choses très différentes. D’une part, l’activité et d’autre part, le statut professionnel. Le statut de salarié présente un certain nombre d’avantages :

  1. Pas de capital financier à investir
  2. Un salaire fixe net qui arrive à la fin de chaque mois
  3. Pas de clients à trouver (sauf dans une fonction commerciale)
  4. Une stabilité d’emploi…ce point est cependant de plus en plus remis en cause, dans de nombreuses situations car le marché professionnel étant aujourd’hui de plus en plus chaotique
  5. Une pension de salarié intéressante à la fin de votre carrière active
  6. Pas de contraintes de comptabilité, de tva, lois sociales, etc.
  7. Moins de soucis et de stress car les grandes responsabilités incombent à d’autres
  8. Pas besoin de chercher éternellement comment trouver sa passion: le salarié est dans un système sur lequel il n’a pas prise.

Stabitilie du statut de salarie

Au rayon des inconvénients, on peut citer le manque de liberté : un salarié est tenu de respecter un horaire, un ordre de mission, des directives de travail…il fait ce qu’on lui dit, quand on lui dit de le faire… Et cela n’est pas possible pour tout le monde !Autre désavantage : d’un point de vue financier, le salaire est certes stable, mais très souvent plafonné et peu évolutif en cours de carrière (dans beaucoup de postes).

Tout ça c’est pour le statut. Quant à trouver son métier en tant que tel, si vous hésitez, je vous conseille de vous faire accompagner par un professionnel, neutre et objectif. Celui-ci vous fera réfléchir et ressentir ce qui vous correspond vraiment, comme je le fais au travers de mon programme REVELEZ-VOUS.

La Liberté de l’indépendant : mythe ou réalité?

Tout au contraire du salarié, l’indépendant, lui, jouit de la liberté la plus totale : il fait ce qu’il veut quand il veut ! Toutefois, cette liberté n’est souvent que très théorique, car l’indépendant, comme tout homme, doit manger, payer ses factures et assurer le bien-être de sa famille. Et quand il ne produit pas (en vendant des biens ou des services), il ne rentre pas d’argent !

Dans les faits, si l’indépendant, n’a pas réellement de contraintes, provenant d’un patron ou d’un collègue, il a une obligation de gagner sa vie et donc de travailler…et souvent beaucoup d’ailleurs ! Il peut cependant arranger son horaire comme il le veut, gérer ses priorités lui-même, choisir de développer telle ou telle activité. C’est un statut qui est très appréciable lorsqu’on recherche la liberté dans le travail et qu’on a du mal à travailler sous les ordres de quelqu’un !

Liberte de l'independant

L’indépendant se paye ce qu’il veut

Mais le plus grand avantage du statut d’indépendant se situe au niveau financier : l’indépendant choisit de s’octroyer le salaire qu’il veut, en fonction de ses rentrées bien entendu.

Avant de « se payer », l’indépendant déduit d’abord ses frais (voiture, téléphone, outils, électricité, etc.) ce qui est fort appréciable et ensuite, décide la part qui lui reviendra, en fonction du train de vie qu’il souhaite.

Comparativement à un salarié, un indépendant peut donc gagner beaucoup mieux sa vie, même sans avoir de diplôme ou de grandes qualifications. Mais pour y arriver, l’aide d’un bon comptable, est très souvent indispensable ! Ainsi que celle d’un conseiller, si vous n’avez jamais été entrepreneur avant…
Car le chemin qui mène à la réussite est loin d’être linéaire et plus vous êtes bien guidé, plus vous avez de chances d’éviter les embûches sur votre parcours. C’est le métier que j’exerce au quotidien: j’accompagne pas à pas les personnes qui se lancent pour leur permettre de se déployer avec succès et en toute sécurité au travers de ma formation.

Pour aller plus loin vous pouvez lire aussi:
– changer de voie professionnelle
comment trouver sa voie.