Vous sentez que vous êtes aujourd’hui à un tournant de votre carrière d’enseignant ou de professeur des écoles? Vous avez déjà beaucoup donné à l’Education Nationale (en lycée ou en collège) et vous voulez vous reconvertir en dehors de l’école. Et vous vous demandez vers quel métier vous diriger demain?  Quel nouveau projet professionnel pourrait vous convenir, pour mettre à profit tout à la fois votre expérience en classe, vos compétences, votre sens de la pédagogie; mais aussi votre parcours de vie?

Ce que vous voulez, c’est un métier avec du sens et orienté vers l’humain. Voyons les possibilités qui s’offrent à vous en termes de reconversion. Et comment, en particulier, vous pourriez vous épanouir au  niveau professionnel, en devenant formateur, consultant ou coach (que ce soit devenir coach bien-être, coach scolaire, coach de vie, coach en écriture, etc.)? Si vous le souhaitez, vous pourriez profiter de votre compte CPF, vous financer intégralement cette réorientation.

Pourquoi un prof veut se réorienter?

Pour les personnes qui ignorent tout des coulisses de l’Education Nationale, le métier d’enseignant apparaît souvent comme une fonction formidable, présentant énormément d’avantages. Mais pour celles qui comme vous, ont exercé pendant des années en collège ou en lycée, devant une classe bondée d’enfants, la réalité peut être bien différente. Quelles sont les raisons concrètes qui peuvent pousser aujourd’hui autant de professeurs et d’enseignants de France, Suisse, Belgique à vouloir se reconvertir?

Une des 1ères raisons du ras-le-bol du milieu enseignant, c’est le manque de considération dont il jouit de la part des pouvoirs publics (Ministère de l’Education Nationale entre autres) et de la société en général. Officiellement, les profs ont un rôle fondamental à jouer. Mais dans les faits, ils se sentent souvent dévalorisés (par ex. au niveau du salaire et des moyens dans les écoles), par rapport à d’autres professions.

Ensuite, vu les tensions de plus en plus grandes qui traversent la société aujourd’hui, le métier de prof est devenu de plus en plus difficile au quotidien. Le professeur n’est plus respecté comme il l’était autrefois. Il est soumis à beaucoup de stress, doit faire face à des classes d’enfants sans cesse plus fournies, est confronté à de nombreuses doléances de parents, etc.

Les charges administratives entourant les cours augmentent continuellement. Dans le public comme dans le privé, l’enseignant doit aujourd’hui assumer beaucoup d’autres tâches, à côté de sa mission 1ère qui est d’enseigner aux enfants dans sa classe. Et on lui demande sans arrêt de faire des formations continues pour développer des compétences nouvelles, parfois fort éloignées de ses préoccupations quotidiennes dans l’école.

Ce sont là quelques motivations (il y en a bien sûr d’autres) qui poussent un nombre très élevé d’enseignants à quitter leur emploi pour un autre projet professionnel. Mais pour aller où et pour faire quoi vu leur master et leur expérience?

La reconversion professionnelle d’un prof: vers où?

En tant que coach qui a accompagné dans leur reconversion, pas mal de personnes qui avaient un travail dans les écoles, j’ai constaté 2 grandes situations parmi les professeurs qui veulent quitter le monde de l’école:

1. certains enseignants veulent radicalement changer de vie et s’éloigner de la mission d’enseigner ou de transmettre. Ils ne veulent plus entendre parler du métier de professeur.

Du coup, soit ils savent très bien dans quel sens se reconvertir (par ex. vers des métiers manuels comme menuisier, ébéniste, éleveur, fromager, boulanger, viticulteur, etc.).
Soit ils ignorent quel travail faire demain, mais sont certains de vouloir s’éloigner de leur formation et compétences d’origine. Dans ce cas, ils passent souvent par un bilan de compétences ou le service d’un coach ou d’un conseiller en orientation professionnelle, pour trouver la voie qui leur correspond pour leur vie future. Et ensuite, ils se relancent dans des formations, des cours à distance, des concours, etc. pour être une nouvelle fois diplômé et repartir en bas de l’échelle sur le marché du travail, dans un autre domaine.

2. la 2ème catégorie de personnes qui veut quitter l’enseignement est composée de professeurs, qui souhaitent faire autre chose, mais mettre à profit leurs compétences et le produit de leur parcours. Pour ces personnes, il s’agit parfois seulement de trouver une nouvelle façon d’enseigner ou de transmettre leurs connaissances ou leur passion. Elles ne veulent plus travailler dans les écoles, mais cherchent un travail dans lequel transmettre des connaissances.

J’ai par exemple accompagné plusieurs fois des enseignants qui étaient dans cette optique-là vers les métiers de:

prof freelance: la demande de formation individualisée (notamment en ligne) est aujourd’hui en très forte croissance en France et dans le monde francophone, pour des enfants de tous les âges. Dans cette option, vous créez votre micro-entreprise et vous êtes 100% libre de gérer votre activité professionnelle, comme vous l’entendez, sans aucune contrainte hiérarchique;
formateur en entreprise: le métier reste le même mais le contexte est totalement différent. Le salaire et la liberté sont également différents et plus avantageux que dans le cadre de l’école classique;
rédacteur web: l’idée ici est toujours de transmettre mais cette fois à l’écrit et la demande est très importante, vu l’explosion des contenus internet.

Devenir coach: une reconversion idéale pour un prof

Une autre option est également fort prisée par de plus en plus d’ex professionnels de l’enseignement, c’est le coaching. C’est un secteur en très forte croissance en France et dans tous les pays francophones et qui présente de nombreux avantages quand on a été prof:

– le coach est totalement libre de travailler d’où il veut et quand il veut: vous gérez votre micro-entreprise à votre guise
– vous pouvez proposer votre service d’accompagnement sous une multitude de modalités: coaching 1c/1, atelier de groupe, formations en direct, formations pré-enregistrées en ligne, animation de séminaires, conférences, etc.
– votre salaire est potentiellement illimité,  tout dépend de comment vous positionnez vos services
le champ d’intervention du coaching est extrêmement large: vous pouvez rester indirectement dans le milieu de l’enseignement en devenant coach scolaire ou vous positionner comme coach de vie ou coach bien-être par ex.
– pour toutes formes de coaching, vos compétences (notamment la pédagogie) et votre expérience seront de grands atouts.

Pour aider les professeurs qui quittent l’Education Nationale et veulent se reconvertir dans le coaching, j’ai créé une formation sur mesure. Elle est individualisée, par rapport à votre sensibilité, votre objectif et votre personnalité. Et elle me tient particulièrement à coeur, car comme j’ai moi-même une âme d’enseignant et suis fils de 2 enseignants, je connais très bien les tenants et les aboutissants de leur situation.

Mon programme de formation se passe 100% en ligne. Vous pouvez le suivre d’où et quand vous voulez, à votre rythme, sans aucune contrainte. Vous profitez d’un suivi personnalisé chaque fois que vous avez des questions. Et si vous le souhaitez, vous pouvez le financer avec votre compte CPF, de manière à ce que votre réorientation dans ce domaine,  ne vous coûte rien.

Si cette idée de reconversion dans le coaching vous parle, je vous invite à découvrir ma formation à distance en cliquant sur le bouton orange:

Vous pouvez également lire:
quelle reconversion pour une infirmière?
formation de coach bien-être.