Sélectionner une page

Quand on est indépendant, le but est de générer un maximum de revenus, pour garder un maximum d’argent dans sa poche, après impôt. Il faut toutefois bien distinguer chiffre d’affaires et bénéfices. Ce sont 2 notions bien distinctes que certains confondent parfois…à leurs dépens !

Break even point de vos affaires

Lorsque vous démarrez une activité commerciale (peu importe votre statut d’ailleurs), le point de départ est de savoir où se situe votre point mort ou break even point en anglais. Qu’est-ce à dire ?

Le point mort est le montant que vous devez atteindre (en euros, en ventes et donc en nombre de clients) pour rentrer dans vos frais.

Ce n’est qu’une fois ce seuil dépassé que vous commencerez à gagner votre vie et que vous pourrez fixer des objectifs de profit. Pour bien débuter, il est donc essentiel de lister dès le départ, de manière ultra-précise, l’ensemble de vos frais :

  • loyer
  • matériel
  • frais de voiture
  • déplacement
  • téléphone, etc.

Break even point

Calcul de vos bénéfices

Pour calculer précisément votre bénéfice, vous pouvez utiliser ce qu’on appelle le "châssis de votre affaire". Il se décompose en différentes variables :

  1. Le nombre de contacts : il s’agit du nombre total d’acheteurs potentiels que vous avez contactés ou qui vous ont contacté sur une période donnée.
  2. Le taux de conversion : c’est le pourcentage de gens qui ont effectivement acheté par rapport à ceux qui auraient pu acheter. Ces personnes qui viennent jusqu’à vous constituer une mine d’or : vous avez réussi à éveiller leur intérêt, il suffit de leur faire faire le dernier pas. Doublez votre taux de conversion et vous aurez doublé votre chiffre d’affaires.
  3. Les clients sont les contacts transformés. Pour augmenter vos chiffres, il faut donc prioritairement augmenter votre nombre de contacts.
  4. Le nombre de transactions par client sur une période donnée vous renseigne sur leur fréquence d’achat.
  5. La valeur moyenne par transaction est capitale : pour quel montant en moyenne achète chaque client ?

Le nombre de clients multiplié par le nombre de transactions, multiplié par la valeur moyenne par transaction vous donne votre chiffre d’affaires. De ce chiffre, vous pouvez déduire votre bénéfice en calculant votre marge sur chaque vente.

Calculez votre benefice et etablissez votre strategie d'entreprise

Stratégie d’entreprise

Quel avantage présente cette manière d’envisagez les choses, allez-vous me dire ? Elle vous permet d’envisager votre bénéfice comme un élément qui résulte d’autres variables, sur lesquelles il est possible de jouer. Ainsi, vous pouvez avoir un impact direct sur chacune de ces variables prises isolément et augmenter votre bénéfice.

Par une politique de marketing adéquate, vous pouvez augmenter votre nombre de contacts. Il vous faut sans cesse toucher de nouveaux prospects et vous faire connaître. Grâce à un bon argumentaire commercial et un sens aiguisé des relations humaines, vous pouvez améliorer votre taux de conversion et donc votre nombre de clients. Tout qui achète est quelqu’un qui est déjà convaincu. Demandez-vous comment faire pour qu’il achète plus souvent et comment augmenter son panier moyen ? On dit toujours qu’il faut cueillir les fruits les plus bas sur l’arbre. Rien ne sert de courir désespérément après de nouveaux prospects, alors que nos premiers clients sont déjà là, prêts à acheter encore…

Et vous, utilisez-vous le châssis de votre affaire ?